• Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :15 min de lecture

Les archives départementales 64 offrent la possibilité de commencer son arbre généalogique depuis chez soi puisque les registres d’état civil et les registres paroissiaux sont consultables en ligne pour l’ensemble des communes des Pyrénées-Atlantiques donc pour le Pays Basque et pour le Béarn.
Si l’état civil est une base incontournable pour toute recherche généalogique, quelques nuances sont à prendre en compte pour comprendre ce qui est proposé par les AD 64 et savoir exactement où chercher ces informations indispensables.

Archives départementales 64 : état civil en ligne

Archives départementales 64 : état civil en ligne sur earchives

Sur le site des AD64, earchives 64, une bonne partie de l’état civil est numérisé et accessible en ligne. En effet, le site internet des archives départementales des Pyrénées-Atlantiques, earchives.le64.fr, propose pour chaque commune basque et béarnaise les actes de naissance, mariages, décès et les BMS (baptêmes, mariages, sépultures) jusqu’aux années 1900 environ.

Malgré tout il n’est pas évident d’y retrouver facilement un ancêtre et ce pour quatre raisons :

  • les actes de naissance, mariage, décès ne sont pas classés par années mais par dossiers au mieux de dix années, au pire d’un grand laps de temps.
  • Les tables décennales s’arrêtent tôt (souvent en 1852).
  • Les numérisations ont été faites à partir de microfilms, ce qui ne rend pas la lecture des actes facile en particulier pour les registres paroissiaux.
  • De nombreux actes en doublons subsistent dans les images d’actes en ligne.
earchives 64, le site des archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
capture – earchives

Origine de l’état civil en ligne aux ad 64

La numérisation des actes de naissances, mariages, décès et des baptêmes et sépultures de l’Ancien Régime à été faite à partir des microfilms réalisés par les Mormons en 1995. En effet la Société généalogique de L’Utah (bien connue des généalogistes pour leur site internet Familysearch) a conclu un accord le 28 octobre 1960 avec la Direction des Archives de France pour microfilmer les registres de moins de 100 ans.

Un état des lieux de l’état civil conservé aux archives départementales du 64 a été réalisé au préalable afin de solliciter les communes en cas de lacune constatée. Les périodes manquantes ont ainsi été regroupées aux archives 64 pour que le microfilmage puisse se réaliser de la manière la plus complète possible.

L’ensemble des registres paroissiaux et de l’état civil a été microfilmé sur des rouleaux de 30 mètres, sur lesquels les communes d’un même canton sont présentées les unes à la suite des autres, comme les deux types de collection, sans découpage par année et donc sans ordre chronologique strict. Cela explique les doublons et la difficulté à dissocier parfois la collection communale de la collection départementale.

Etat civil 64 : comprendre ce qui est proposé sur earchives

Le service des archives du 64 a numérisé deux collections : les registres originaux qui sont considérés comme étant la collection communale et leurs doubles (la collection départementale). S’il y a des lacunes dans l’une des collections, l’autre vient la compléter. Vous découvrirez au fur et à mesure de l’avancée de vos recherches généalogiques que ces registres peuvent être conservés à différents endroits (en mairie, aux archives à Pau ou Bayonne).

La collection communale

  • le registre communal est l’original conservé au sein des mairies.
  • Une grande majorité des communes ont versé leurs registres d’état civil aux archives départementales. Il en manque toutefois et les dates s’arrêtent tôt (fin XIXe).
  • Les registres paroissiaux et d’état civil originaux de la collection communale sont classés aux AD64 en « GG » pour la période avant la Révolution puis en « E » suivi d’un chiffre pour l’état civil moderne. Ces registres ne sont pas communicables pour en assurer la bonne conservation.
  • Les inventaires par communes sont accessibles sur le site internet des AD 64 (rubrique Archives > Sommaire des fonds > archives communales). Pour en savoir davantage consultez notre article consacré aux archives communales du 64.
archives64 etat civil communal

Toutefois, le service des Archives complète petit à petit les collections numérisées jusqu’en 1900-1903 environ, parfois au-delà (Pau et Oloron vont jusqu’à 1908 par exemple), grâce aux versements réalisés par les greffes des tribunaux après 1995.

La collection départementale ou du greffe

  • Il s’agit du double créé à partir du registre communal, tenu par l’officier d’état civil et qui est conservé par le greffe des tribunaux de grande instance.
  • Ces registres doivent être versés aux archives départementales au terme d’un délai de 75 ans depuis la loi du 15 juillet 2008.
  • Les registres paroissiaux et d’état civil de la collection départementale sont cotés (classés) en « 4 E » (suivi du numéro Insee de la commune, ex : 4 E 019).
  • Les registres d’état civil après 1900 n’ont pas été numérisés et sont consultables en salle de lecture à Pau (pour les communes béarnaises) ou à Bayonne (pour les communes basques).

Les tables décennales aux archives 64

Les tables décennales commencent en 1802 et font également partie des archives numérisées des compléments sont disponibles en salle de lecture à Pau ou Bayonne. Notre inventaire des tables décennales conservées aux archives, vous aidera dans vos recherches au sein des communes.

Des relevés pour vous aider

Pour retrouver rapidement un ancêtre et sa famille, cherchez son nom dans notre base de données. Nous dépouillons les actes de chaque commune basque et béarnaise et de fréquents ajouts enrichissent les données pour chaque période, avant ou après la révolution.

L’accès à nos relevés d’état civil et registres paroissiaux du est entièrement libre et gratuit.

La recherche par nom, commune, date : tout est possible et vous renverra des listes permettant d’accéder facilement à l’acte que vous cherchez.

releves mariage etat civil 64

Des inventaires pour chaque commune

Vérifiez également ce qui existe pour chaque commune et où chercher précisément en vous reportant à notre rubrique « Communes » : vous trouverez des inventaires précis de l’état civil et des registres paroissiaux (consultez par exemple le détail de l’état civil de Biarritz). En effet, les numérisations s’arrêtent en général aux alentours de 1900 mais un complément existe en salle de lecture aux archives départementales à Pau ou au Pôle d’archives de Bayonne. Il peut vous permettre d’aller jusqu’à 1936 et parfois au-delà. Une fois muni des informations précisées dans les inventaires, l’archiviste responsable en salle vous guidera.

ad64 pau
La salle de lecture des archives départementales de Pau

Des lacunes dans l’état civil et les registres paroissiaux

Malgré les deux collections, des lacunes persistent sur earchives. Des actes ont disparu, des pages sont très abîmées rendant leur lecture impossible. Certaines communes voient parfois leur état civil mal rangé et classé dans une autre paroisse ou parmi les actes d’un lieu tout à fait différent. Nos relevés sont là pour vous aider.
Mais parfois le vide reste béant et les archives n’existent plus. Il vous faudra alors vous référer à d’autres types de documents comme les actes des notaires pour continuer à construire votre arbre généalogique et remonter dans vos branches.

Assurez-vous toujours de bien « sourcer » une information : c’est le gage d’une généalogie fiable, qui deviendra référence. Savoir qu’un événement à émaillé la vie de votre ancêtre c’est bien, savoir d’où vient cette information c’est encore mieux !

Pour consulter l’état civil récent d’une personne tenez compte des restrictions dues aux délais de communicabilité imposés par la loi.

Les registres de naissances, mariages et décès spécifiques

Les registres protestants

La religion protestante était présente dans la région : les registres sont en 4E et GG . En 60 J vous trouverez des registres pour Orthez, Baigts-de-Béarn, Salles-Mongiscard et Pau.

Les registres de catholicité

Les registres de catholicité (dits post-concordataires) : à partir du Concordat (1801) le clergé catholique a repris l’enregistrement des baptêmes, mariages et sépultures. Pour les paroisses béarnaises ils sont déposés aux Archives jusqu’en 1880 environ. Pour les paroisses basques (Labourd, Basse-Navarre, Soule) ils sont à l’évêché de Bayonne. Ils sont cotés en 130 J.

L’état civil aux archives 64 en 5 points

  1. L’état civil est en ligne jusqu’en 1900 environ pour le Pays Basque et le Béarn
  2. Les registres paroissiaux avant 1792 sont en ligne également
  3. Compléments de l’état civil de 1900 à 1936 (et plus) : registres consultables aux archives de Pau et Bayonne
  4. La collection communale et départementales ont été numérisés et se complètent
  5. Les relevés d’état civil de notre association généalogique vous permettent une recherche par nom, commune et date.

Cet article a 5 commentaires

Les commentaires sont fermés.